Yixing

Yixing (宜兴 ; pinyin : Yíxīng) est une ville de la province du Jiangsu en Chine. C'est une ville-district placée sous la juridiction de la ville-préfecture de Wuxi. Elle fait partie du delta du fleuve Yangtze. Dotée d'une industrie moderne, bien développée, elle est surtout réputée pour ses théières Zisha, grâce à l’argile locale traditionnelle. Elle est également connue pour les nombreux chercheurs et scientifiques nés ici qui font d'elle la ville des professeurs.

Cette page contient des caractères chinois. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Yíxīng
宜兴
Administration
Pays Chine
Province ou région autonome Jiangsu
Préfecture Wuxi
Statut administratif Ville-district
Code postal 214200[1]
Indicatif +86 (0)
Démographie
2 082 352 hab. (1999)
Densité 956 hab./km2
Géographie
Coordonnées 31° 21′ 53″ nord, 119° 49′ 03″ est
Superficie 217 743 ha = 2 177,43 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Chine
Yíxīng
Géolocalisation sur la carte : Chine
Yíxīng
Liens
Site web www.yixing.gov.cn

    Historique

    L’existence de cette ville date de 202 av. J.-C. Elle a été renommée en district de Yixing en 1912. Pendant la Grande famine entre 1958 et 1961, l'universitaire chinois Yang Jisheng indique que non seulement on mourait de faim, mais que des cas de cannibalisme furent rapportés[2].

    Le 21 octobre 2014, Yixing a établi une relation officielle amicale avec Sanford, une ville de Caroline du Nord aux États-Unis.

    Démographie

    Située sur la rive ouest du Lac Tai, elle est presque au centre du triangle composé de Shanghai, Nanjing et Hangzhou, trois villes clés de la Chine. Elle a une superficie totale de 1 996,6 km2, dont 66,3 km2 pour l’agglomération urbaine.

    La population du district était de 2 082 352 habitants en 1999[3].

    Économie

    Grâce à son excellent emplacement géographique, Yixing est une des 10 meilleures villes-districts de Chine. Elle possède une zone industrielle nationale d'importance nationale ainsi que deux parcs industriels provinciaux pour le développement des sciences et technologies de protection de l’environnement.

    Argile de Yixing

    Théière de Yixing

    L'argile de Yixing est prisée pour la fabrication des poteries, notamment les théières. Cette argile est utilisée pour les poteries, notamment les théières. Leur porosité et leurs caractéristiques permettent d'amplifier les arômes par culottage et de maintenir une chaleur constante pour infuser le thé (wulong/oolong et Pu er/Pu-erh). Les potiers de Yixing ont su s'adapter aux fils des siècles à la demande des marchands étrangers, qu'ils viennent d'Asie (Thaïlande, Corée ou Japon) ou d'Europe (principalement de Hollande, Angleterre et France) et ce dès le XVIIe siècle et plus encore au XVIIIe siècle. Dans certains cas, ces artisans ont créé des formes et des modèles spécifiquement adaptés aux goûts de leurs clients; c'est ainsi qu'une production importante a été exportée à destination de l'Europe durant une bonne partie du XVIIIe siècle; au point de constituer un groupe ayant des caractéristiques spécifiques et dénommés « Yixing européens » ou encore « Yixing d'exportation pour le marché européen »[4].

    Tourisme

    Yixing est une ville renommée pour ses paysages pittoresques, dans la zone du Lac Tai, et on y produit traditionnellement des « pierres étranges », ou pierres du Taihu, ornements caractéristiques du jardin chinois. Elle est aussi appréciée comme une ville de jardins, agréable à vivre. On y rencontre de nombreux sites touristiques célèbres : la grotte de Shanjuan, la grotte de Zhanggong, la grotte de Linggu, la forêt de bambous, le parc national de la forêt de Longbeishan, le site sacré de Taozu, etc.

    • Yixing Dongjiu Tower: gratte-ciel de 243 m

    Notes et références

    1. (en) Codes postaux et téléphoniques du Jiangsu, (en) China Zip Code/ Telephone Code, ChinaTravel
    2. Yang Jisheng, Stèles. La Grande famine en Chine, 1958-1961, p. 454
    3. (en) National Population Statistics Materials by County and City - 1999 Period, in China County & City Population 1999, Harvard China Historical GIS
    4. Patrice Valfré, Yixing, des théières pour l'Europe, Éditions Exotic-Line, 2000

    Voir aussi

    Liens externes

    • Portail de la Chine
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.