Zabok

Zabok est une ville située dans le comitat de Krapina-Zagorje en Croatie. Au recensement de 2001, la municipalité comptait 9 365 habitants, dont 97,81 % de Croates[1].

Zabok

Héraldique
Administration
Pays Croatie
Comitat Krapina-Zagorje
Maire
Mandat
Ivan Hanžek SDP
2005-2009
Code postal 49210
Indicatif téléphonique international +(385)
Démographie
Population municipalité 9 365 hab. (2001)
Densité 275 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 01′ 46″ nord, 15° 54′ 54″ est
Altitude 186 m
Superficie 3 400 ha = 34 km2
Superficie municipalité 3 400 ha = 34 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Europe
Zabok
Géolocalisation sur la carte : Croatie
Zabok
Géolocalisation sur la carte : Croatie
Zabok
Liens
Site web http://www.zabok.hr

    Géographie et caractéristiques

    Zabok est situé au cœur de la région de Hrvatsko Zagorje. La ville est le centre économique du comitat de Krapina-Zagorje.

    Zabok possède plusieurs parcs, dont le parc Milan Prpić.

    Histoire

    Le nom de Zabok signifie « derrière la boucle de la rivière », la rivière en question étant la Krapinica. Il apparaît pour la première fois en 1335, dans un texte où le roi de Hongrie Charles Ier faisait don de la ville à Petar, fils de Nuzlin. La famille Nuzlin ajouta à son nom la mention de Zabok et, vers le XVe siècle se fit appeler Zaboky de Zabok.

    En 1782, Sigismund Vojković-Vojkffy commença la construction d'une église à Zabok, terminée en 1805. Après l'abolition de la féodalité, les anciens serfs eurent la possibilié de choisir l'endroit où ils s'installeraient ; la majorité d'entre eux s'établit le long des routes reliant Gredice et Bračak ; un nouveau centre se développa autour de l'église et forma le quartier de Durex. La ville prit sa forme actuelle après la Seconde Guerre mondiale, en s'étendant au nord de la voie de chemin de fer.

    Localités

    La municipalité de Zabok compte 17 localités :

    Architecture

    Parmi les édifices intéressants de la ville, on peut citer l'église Sainte-Hélène (1805) et l'église Saint-Antoine. La ville possède également deux palais, le palais Gjalski et le palais Bračak.

    Économie

    Notes et références

    1. (en) « Population by ethnicity, by towns/municipalities, census 2001 », sur http://www.dzs.hr, Crostat - Bureau central de statistiques (consulté le 3 juillet 2008)

    Voir aussi

    Articles connexes

    • Ville de Croatie

    Liens externes

    • Portail de la Croatie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.