Zula

Zula, quelquefois Zoula ou Zulla est un petit port d'Érythrée, près du golfe de Zula, sur la côte africaine de la Mer Rouge. La ville actuelle se situe à proximité du site antique d'Adulis, qui était le port du royaume d'Aksoum. Il semble d'ailleurs que le nom de Zula tire son origine du grec Adulis [réf. nécessaire].

Zula
Zoula, Zulla
Administration
Pays Érythrée
Région Semien-Keih-Bahri
District Foro
Démographie
Population 2 612 hab. (approximativement[1])
Géographie
Coordonnées 15° 14′ 44″ nord, 39° 40′ 04″ est
Altitude 21 m
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Érythrée
Zula

    Histoire

    Le 29 décembre 1859 [2], le territoire est vendu à Stanisal Russel [3], qui dirige une mission envoyée par le gouvernement français [4], par Dejaz Negusye, un chef tigré en révolte contre l'autorité du negus Téwodros. Mais cet achat n'est pas suivi d'une occupation.

    En 1866, Zula et sa région passe nominalement à l'Égypte, puis est le lieu du débarquement de l'expédition anglaise dirigée par le général Robert Napier contre Téwodros en 1867/1868, le golfe de Zula offrant de bonne conditions de mouillage pour des navires de haute-mer. Les Anglais construisent alors une route et une voie ferrée de Zula à Senafe, sur le plateau d'Abyssinie.

    Malgré des revendications éthiopiennes sur le territoire, le protectorat italien sur Massawa est étendu à Zula en août 1888. En dépit de protestations ottomanes la ville est incorporée à la colonie d'Érythrée à sa création en 1890.

    Situation

    Le golfe de Zula représenterait la limite nord du peuplement afar [5].

    Notes et références

    1. fallingrain.com
    2. Henri Brunschwig, « Une colonie inutile : Obock », Cahiers d’études africaines, vol. 8/1, no 29, 1968, p. 32-47.
    3. Copie de l'acte dans Rubenson (Sven), Acta Æthiopica, Volume 2, Tewodros and his Contemporaries, 1855-1868, Addis Abeba University Press, 1994, 379 p.
    4. Russel (Stanislas), Une mission en Abyssinie et dans la mer Rouge (23 octobre 1859-7 mai 1860), Plon, 1884, Paris, 304 p.
    5. Morin (Didier), Dictionnaire historique afar (1288-1982), Karthala, 2004, Paris, 303 p.
    • Portail de l’Érythrée
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.