amadouer

Français

Étymologie

Amadouer provient du mot amadou, une sorte d’onguent jaune avec lequel les mendiants se frottaient pour paraître malades. Il était aussi utilisé pour allumer un feu, car facilement inflammable avec une étincelle.  (information à préciser ou à vérifier)

Verbe

amadouer transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’amadouer)

  1. (Familier) Flatter quelqu’un pour le disposer à ce qu’on désire de lui.
    • Amadouer les enfants.
    • Amadouer le peuple.
    • Il l’amadoua par de belles paroles.
    • Enfin il prit son parti, revint à Saumur à l’heure du dîner, résolu de plier devant Eugénie, de la cajoler, de l'amadouer afin de pouvoir mourir royalement en tenant jusqu’au dernier soupir les rênes de ses millions.  (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834 ; p. 336 de l’éd. Houssiaux de 1855)
  2. (Pronominal) Se calmer.
    • Ce genre d’exigence finit toujours par s’amadouer.  (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éditions Le Livre de Poche, 1968, page 110)

Dérivés

Traductions

Prononciation

  • \a.ma.dwe\
  • France  : écouter « amadouer [a.ma.dwe] »

Références

  • Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (amadouer), mais l’article a pu être modifié depuis.
Cet article est issu de Wiktionary. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.