captiver

Français

Étymologie

(Date à préciser) Du latin captivare.

Verbe

captiver \kap.ti.ve\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Retenir prisonnier.
    • (Figuré) Refusant de se captiver sous une loi d'amour, il ne peut éviter d'être assujetti aux lois les plus dures d'une rigoureuse justice.  (Louis Bourdaloue, Sermon sur la Providence, seconde partie, dans les “Chefs-d'œuvre oratoires de Bourdaloue” ; Garnier-Frères libraires-éditeurs, Paris, 1910, page 115.)
  2. Séduire, gagner.
    • Il donna un exemple mémorable de cette humeur volage lorsqu’il fut envoyé en Irlande par son père, Henri II, dans l’intention de captiver l’opinion des habitants de ce pays, nouveau et important fleuron de la Couronne anglaise.  (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Simulait-elle l'espièglerie, la naïveté pour mieux le captiver, le capturer.  (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

Traductions

Synonymes

Homophones

Références

  • Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (captiver), mais l’article a pu être modifié depuis.
Cet article est issu de Wiktionary. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.