fanfaronnade

Français

Étymologie

Dérivé de fanfaron avec le suffixe -ade.

Nom commun

SingulierPluriel
fanfaronnade fanfaronnades
\fɑ̃.fa.ʁɔ.nad\

fanfaronnade \fɑ̃.fa.ʁɔ.nad\ féminin

  1. Air, parole, attitude de fanfaron.
    • Chevalier, reprit Rébecca, tout cela n’est que fanfaronnade et vain exposé de ce que vous auriez fait si vous n’aviez jugé convenable d’agir autrement.  (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Visiblement, en dépit de ses constantes fanfaronnades, le docteur était, à tout le moins, aussi poltron que ses compatriotes de Werst.  (Jules Verne, Le Château des Carpathes, J. Hetzel et Compagnie, 1892, p. 38-52)
    • Jamais les spectres des morts du 6 Février ne quitteront plus ces hommes, malgré leurs fanfaronnades, leurs plastronnades, leurs mensonges, leurs ricanements.  (Philippe Henriot, Le 6 février, 1934)

Synonymes

Traductions

Références

  • Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (fanfaronnade), mais l’article a pu être modifié depuis.
Cet article est issu de Wiktionary. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.