loupe

Voir aussi : loupé

Français

Étymologie

(XIVe siècle) Origine obscure :
  • soit d'un radical *lopp- désignant un morceau informe qui pend lâchement → voir lope et loppe en ancien français ;
  • soit du vieux-francique, luppa  morceau »), de même radical indo-européen que lobe.

Nom commun

SingulierPluriel
loupe loupes
\lup\
Une loupe en verre.
Une loupe sur un arbre.
Loupe d'érable.

loupe féminin

  1. (Optique) Verre convexe des deux côtés qui grossit les objets à la vue.
    • Un détective se sert d'une loupe pour trouver des indices.
    • La loupe servit dès lors à éplucher les figures des femmes. Renée fit des découvertes étonnantes ; elle trouva des rides inconnues, des peaux rudes, des trous mal bouchés par la poudre de riz.  (Émile Zola, La Curée, 1871)
  2. (Médecine) Tumeur enkystée qui vient sous la peau, qui s’élève en rond et augmente quelquefois jusqu’à une extrême grosseur.
    • On gratta à la porte et une fille, une campagnarde, parut, plus large que haute, rousse, bancale, une loupe lui cachant l’œil gauche, l’œil droit d’un bleu si pâle qu’il en paraissait blanc, les lèvres énormes et les dents débordant les lèvres.  (Anatole France, Les Dieux ont soif, Calmann-Lévy, 1912, chap. 2, p. 26)
  3. (Botanique) Excroissance ligneuse qui se développe sur le tronc ou sur les branches de certains arbres.
    • Il aimait le tronc bossué de l’orme, dont chaque loupe pousse, avec de tendres rejetons, des touffes de feuilles dentelées et des samares de papier.  (Italo Calvino, Le Baron perché, 1957. Traduit de l’italien par Juliette Bertrand, 1959. p. 109)
    • Les loupes d’orme servent à faire de jolis ouvrages de tabletterie.
  4. (Bijouterie) Pierre précieuse d’une transparence imparfaite.
    • Loupe de saphir, de rubis, etc.
  5. Masse de matière nacrée restée informe dans la coquille d’une huître perlière.
  6. (Métallurgie) Produit issu d'une fonte imparfaite qui contient des scories.
    • Le produit obtenu était une loupe impure, très souvent aciéreuse, mêlée à beaucoup de scories ; on la purifiait en la cinglant et en la martelant plusieurs fois.  (Louis Knab, Fabrication et emplois industriels de l'acier, Paris : G. Steinheil, 1869, p.XII)
  7. (Populaire) Goût de la flânerie ou même de la fainéantise.

Synonymes

Traductions

Forme de verbe

Voir la conjugaison du verbe louper
Indicatif Présent je loupe
il/elle/on loupe
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je loupe
qu’il/elle/on loupe
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
loupe

loupe \lup\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de louper.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de louper.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de louper.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de louper.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de louper.

Prononciation

Anagrammes

Prononciation

  • \lup\
    • France : écouter « loupe [lup] »
  • Français méridional : \ˈlu.pə\
  • Canada : \lʊp\

Voir aussi

  • loupe sur l’encyclopédie Wikipédia

Références

Ancien français

Nom commun

loupe \Prononciation ?\ féminin

  1. Variante de lope.

Références

Anglais

Étymologie

Du français loupe.

Nom commun

SingulierPluriel
loupe
\luːp\
loupes
\luːps\

loupe \luːp\

  1. (Bijouterie) Loupe de joailler.

Homophones

Voir aussi

  • loupe sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais) 
Cet article est issu de Wiktionary. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.