pourboire

Français

Étymologie

(Date à préciser) De pour et boire. À l’origine, cette gratification permettait à la personne qui la recevait de se payer à boire.

Nom commun

SingulierPluriel
pourboire pourboires
\puʁ.bwaʁ\

pourboire \puʁ.bwaʁ\ masculin

  1. Appoint que l’on donne comme gratification à celui qui touche une note, qui apporte un paquet, qui rend un service quelconque.
    • Fernand « sortit son fric », laissa vingt sous de pourboire puis, ayant bu, il se dressa et dit : […].  (Francis Carco, Images cachées, Éditions Albin Michel, Paris, 1928)
    • Croyez-vous, s’écrie-t-il, croyez-vous qu’il m’a demandé un pourboire, cet ivrogne de moujik !  (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. IV, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
    • Les Américains se ruèrent à terre, sans un regard pour notre guide, dont le couvre-chef négligemment tendu laissait entendre qu'il ne dédaignerait pas un pourboire.  (Antoine Bello, Les Producteurs, 2015 ; édition Blanche, 2015, p. 285)

Variantes orthographiques

Synonymes

Traductions

Prononciation

  • \puʁ.bwaʁ\
  • France (Paris) : écouter « pourboire [puʁ.bwaʁ] »
  • France (Toulouse) : écouter « pourboire [Prononciation ?] »
  • France (Vosges) : écouter « pourboire [Prononciation ?] »

Références

  • Tout ou partie de cet article a été extrait du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition, 1932-1935 (pourboire), mais l’article a pu être modifié depuis.
  • « pourboire », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971-1994 → consulter cet ouvrage
Cet article est issu de Wiktionary. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.